LE PATRIMOINE

De la Camargue aux Cévennes, le parcours de l’Étoile de Bessèges-Tour du Gard donne à voir pas moins de trois sites classés au Patrimoine mondial de l’humanité, deux Grands Sites de France et une Réserve mondiale de biosphère. Des sites et des paysages à la nature préservée qui peuvent rendre fiers les Gardois et séduire tous les amoureux d’histoire et de nature.

Pont du Gard

Inscrit sur la liste du Patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1985, le Pont du Gard est le monument antique le plus visité de France. Labellisé Grand Site de France avec un périmètre de 165 hectares, c’est un espace naturel sensible composé de paysages méditerranéens intimement liés au Pont. Au cœur d’un univers minéral unique aux portes des gorges du Gardon, le site accueille chaque année 1 400 000 visiteurs.

Gorges du Gardon

Inscrites Réserve mondiale de biosphère UNESCO depuis 2015, les Gorges du Gardon ondulent sur une trentaine de kilomètres à travers le paysage méditerranéen de l’Uzège. Elles constituent un haut lieu de la biodiversité mariant garrigues, plaines agricoles et yeuseraies. La création de la Réserve de biosphère manifeste une volonté partagée par l’ensemble des acteurs, gestionnaires et usagers, de préserver les Gorges du Gardon en favorisant le développement équilibré de l’ensemble du territoire qui les protège.

Grands espaces Causses et Cévennes

Inscrit sur la liste du Patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 2011, les Grands espaces Causses et Cévennes sont la mémoire vivante des « paysages culturels de l’agro-pastoralisme méditerranéen ». Sur 3 000 km², des plateaux calcaires des grands causses entaillés par des gorges ou des vallées, du relief tourmenté des Cévennes schisteuses, du Mont Lozère et de l’Aigoual granitiques, c’est une diversité d’images magiques nées de l’empreinte de la roche et aussi de la domestication de cette nature exceptionnelle par les paysans locaux, cévenols ou caussenards, qui pratiquent de tout temps l’agro-pastoralisme.

Camargue Gardoise

Labellisé Grand Site de France en 2014, la Camargue Gardoise s’étend sur 40 000 hectares. Marais, roselières sur le site de la Tour Carbonnière, étangs et marais salants autour d’Aigues-Mortes, dunes, sansouires et marais saumâtres sur le site de l’Espiguette, sont autant de facettes de ce territoire. La lumière intense qui se reflète dans les eaux des marais et des lagunes signe le caractère unique et exceptionnel de ce territoire. Son identité se trouve renforcée par ses habitants qui y vivent avec un goût de liberté aux côtés des taureaux noirs, chevaux blancs et flamants roses. La forte attractivité des plages et du patrimoine bâti contribuent à une fréquentation annuelle de plus de 2 millions de visiteurs.

Abbatiale de Saint-Gilles

Inscrite sur la liste du Patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1998, l’Abbatiale de Saint-Gilles a été édifiée au XIIe siècle. Au Moyen-Âge, elle était le quatrième lieu de pèlerinage du monde chrétien après Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle. L’abbatiale actuelle a conservé sa façade sculptée, sa crypte monumentale et son escalier en vis.